HUMANS OF KARACAL

Repenser le monde

Une interview avec le photographe, vidéaste, reporter et podcasteur Alexandre Sattler

15 juillet, 2021

Crédit photo : Alexandre Sattler

C’est dans les rencontres que nous sommes challengés. Les idées, les habitudes, les manières de vivre différentes de celles que nous connaissons, c’est elles qui nous amènent à penser différemment. Sans la rencontre avec ce qui est étranger, nos propres manières de vivre ne sont pas questionnées. Et si on commençait à écouter ce monde autour de nous ? 

Cette semaine, nous avons rencontré Alexandre. Grâce à son travail sur les images et les sons, il permet aux gens de voir et d'entendre des choix de vie différents. À travers son travail, il souhaite faire ressentir des émotions et évoquer l’idée qu’on peut changer et explorer d’autres façons de vivre aujourd’hui. 


“Je pense qu’on peut tous être impactés ou influencés par un livre qu’on va lire, par un film qu’on va voir, par une rencontre qu’on va faire parce que les gens ont des parcours de vie qui peuvent être inspirants pour d’autres. La seule envie ou prétention que j’ai, c’est simplement de partager des expériences de vie qui pour moi sont intéressantes qui peuvent intéresser d’autres personnes. Cette notion de being in motion, je suis souvent dans le mouvement, je voyage beaucoup, j’ai cette chance là, donc j’ai envie aussi de partager ce mouvement avec ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir le faire. En tous cas, j’ai envie de semer ces graines de mouvement dans l’esprit des gens pour que chacun puisse aussi se mettre en mouvement parce que je pense que c’est dans le mouvement qu’on se sent vivant.”

La photographie figée et silencieuse se distingue de l’audio, outil sonore et non visuel. Les deux médias ont attiré l’attention d’Alexandre pour une raison qui les relie : l’humain. 


“Ma baseline c’est l’image et le son, vecteurs d’émotion, c’est cette notion d’émotions à travers le travail de photographie, de la vidéo ou de la radio. À une époque je travaillais dans la radio, dans une radio locale à Colmar. C’est là que j’ai mis un pied dans l’univers sonore et je trouvais très intéressant le format du podcast parce que tu laisses le temps à la personne de pouvoir s’exprimer. Le format vidéo est beaucoup plus rapide et la photo est figée, alors que le podcast permettait vraiment d’avoir un espace de liberté plus grand et plus important.”

Ces différents voyages et ses nombreuses rencontres ont mené Alexandre vers une réflexion sur le monde qui change de celle de l’occident d’aujourd’hui. À travers la photographie et le podcast, il cherche à faire entendre les gens qui ont choisi de vivre différemment de la vie métro-boulot-dodo. 


“Je fais partie de ceux qui pensent qu’on vit dans un monde qui est en train de s’effondrer, on vit sur un système qui n’est plus viable, ni durable et qui n’est surtout pas sain pour la santé mentale et l’équilibre de l’homme. L’idée est de regarder qui fait quoi, qui fait autrement, qui essaie déjà d’incarner le changement de demain ? Plus que jamais, je pense que c’est important de se rapprocher de la nature à laquelle on appartient et de laquelle on s’est complètement déconnecté. Beaucoup des gens font le choix du sens, de la cohérence, de la conscience dans leurs vies donc se rapprochent des modes de vie qui sont plus en phase, plus alignés avec leur cœur et avec leur esprit. Souvent, ces gens-là font le choix de vivre des vies plus saines, plus simples. Ce sont ces gens-là que j’ai envie de rencontrer pour mettre en avant le fait qu’il est possible de vivre autrement de manière plus consciente, plus cohérente et en accord avec ses valeurs et les valeurs du vivant.”

Pour entendre ces personnes, qui ont fait des choix de vie inspirants et différents de la norme, rendez-vous sur le profil d’Alexandre. Retrouvez ces bulles sonores qui vous parlent d’écovillages en France et découvrez comment certains de nos concitoyens pensent le monde pour qu’il ne s’effondre pas demain. 

Le travail d’Alexandre se savoure aussi à travers la photo, la vidéo et bien sûr  le son via son site internet Gaia Images

Un grand bravo à lui et à tous ceux à qui il a tendu son micro ou dont il a capturé une image et qui racontent comment ils changent le monde au quotidien.  

Vous avez envie de partager votre histoire et celle d’une personne proche ? Vous souhaitez partager vos rencontres ou vos découvertes en France ou ailleurs ? Créez vos bulles sonores Karacal. Retrouvez plus d’informations sur notre site ou contactez nous sur bonjour@karacal.fr

Partager l'article