HUMANS OF KARACAL

L’évolution d’une passion

Une interview avec Igor du podcast Carnets d’Igor

18 mai, 2021

“Je ne suis ni historien, ni architecte, ni spécialiste de l’histoire. Je suis passionné.” 
C’est avec ces mots que notre nouveau contributeur, Igor, se présente quand il rejoint les Humans of Karacal. Sa passion pour l’histoire, la petite et la grande, se ressent dès notre première rencontre mais c’est surtout sa curiosité et son envie de comprendre ce qui l’entoure qui nous a parlé, chez Karacal et que nous avons retenu de notre échange. 


“Je n’ai pas fait d’études d’histoire, pas du tout. C’est vraiment une passion qui est venue progressivement. Je travaille dans la communication et la relation presse, dans un secteur qui n'est finalement pas si loin de l’art et de la culture :  la mode. J’ai travaillé pour des agences qui présentaient des marques de créateurs et maintenant, pour un organisateur de salons professionnels de mode.”

Pas besoin d’être expert pour approfondir un sujet que l’on aime et y prendre du plaisir. Après quelques hésitations, Igor a décidé de se lancer pour partager sa passion avec les autres. C’était au cours de l’été dernier - quand le secteur de l’événementiel s’est mis à l'arrêt à cause de l’épidémie - qu’il a choisi de consacrer de son temps à des visites culturelles. 


“Quand je fais des visites, j’adore être avec mes amis et leur raconter ce qui me passionne. Mes amis me demandaient souvent pourquoi je n’écrivais pas un blog mais je ne me sentais pas légitime. Je me disais qu'il y a tellement de gens qui sont plus légitimes que moi pour raconter l’histoire de France que j’ai cherché un autre moyen. Je me suis dit que je pourrais par exemple raconter la façon dont je visite un lieu : comment je le perçois et comment je ressens cette histoire. Je voulais parler de ce qui m'avait passionné, c’était ça que je voulais transmettre.”

Depuis quelques mois, Igor partage ses visites, ses découvertes et ses conseils grâce à l’audio dans un podcast et aussi par écrit, sur son blog : Carnets d’Igor. À travers les histoires qu’il a appris, les anecdotes qui l'ont touchées et les personnages historiques qui l’ont passionné, les auditeurs découvrent de nombreux lieux. 


“Même dans la mode j’aime travailler avec des marques qui ont une histoire, qui ont des choses à raconter, je trouve ça passionnant. Aujourd’hui je travaille sur des salons qui présentent des tissus aux marques pour leurs prochaines collections. Travailler le tissu c’est aussi de l’histoire. Dans la mode, rien n'est statique, au contraire, elle est liée aux évolutions depuis toujours. Par exemple, à un moment donné, on disait que porter la couleur verte portait malheur. Pourquoi ? Parce que cette couleur était faite de matières toxiques et si on la portait trop longtemps on pouvait s'intoxiquer. C’est des histoires comme ça qui font qu’il existe  un lien fort entre la mode, les expressions et l’histoire.”

Comme nous, Igor est impatient d’assister à la réouverture des musées et des monuments cette semaine. Un de ses lieux préférés, le Château des Versailles, est sur sa liste. Bientôt, on le retrouvera également dans les musées parisiens. 


“J’ai hâte de découvrir le Musée Carnavalet, je pense qu’ils ont bien rénové et travaillé le lieu. J’ai aussi envie de visiter la Bourse du commerce qui expose les œuvres de la Fondation Pinault. C’est un monument que je connais parce que j’y ai fait des salons de mode et j’ai hâte de voir ce lieu transformé, de retrouver la culture dans ce quartier à Paris.”

Dès aujourd’hui vous y trouverez l’histoire de l’Église Saint Augustin, le Sacré Coeur de Montmartre et aussi la Cité des Fleurs, en photo. Plusieurs bulles sonores seront ajoutées prochainement et à découvrir d’ici peu ! Emboitez le pas d’Igor et souvenez-vous qu’avant tout, l’histoire est émotion ! 

Le site Carnets d'Igor : https://www.lescarnetsdigor.fr 



Partager l'article