Ateliers Boggio : Visiter une maison d’artistes avec un artiste

A Auvers-sur-Oise Karacal a eu le plaisir de travailler sur le podcast de visite des Ateliers Boggio, une Maison des Illustres consacrée au travail de deux générations d’artistes. Voici comment cela s’est passé.

08 avril, 2020

C’est en 1910 que Emile Boggio s’est installé dans cette grande maison-atelier d’Auvers-sur-Oise. Artiste peintre impressionniste né au Venezuela, Emile a côtoyé Camille Pissarro et Claude Monet et fut influencé par Vincent Van Gogh, mort dans la même ville 20 ans auparavant. 

Aujourd’hui c’est son arrière petit-neveu Xavier Boggio, lui-même artiste plasticien, qui fait découvrir leurs oeuvres au public depuis 2017. Impressionnisme et art contemporain se répondent ainsi, entre l’atelier d’Emile soigneusement reconstitué et les expositions proposées par Xavier dans les espaces attenants et dans le beau jardin de 1000m². Le lieu est récompensé par le Label Maison des Illustres depuis 2018.


Le projet podcast

Ouvert d’avril à octobre, les ateliers Boggio ont vu leur fréquentation grimper ces dernières années. Au point que Xavier ne peut plus accompagner tous les visiteurs comme il en avait l’habitude. Il est pourtant un guide fantastique, intarissable sur le travail de son ancêtre, le lien avec son propre travail, le métier d’artiste...

La solution du podcast de visite se présentait alors comme un outil idéal pour pouvoir dématérialiser la passion de Xavier et proposer aux visiteurs un commentaire de haute qualité pour leur visite.

Après nos premiers échanges Xavier a décidé de faire appel à un spécialiste pour l’accompagner dans la création de son podcast : nous l’avons donc mis en relation avec Hanna, podcasteuse aguerrie.

Ensemble, Xavier et Hanna ont décidé d’enregistrer un podcast de visite à deux voix, sous forme d’une discussion naturelle qui inclut le visiteur. Cela correspondait bien à l’objectif de ce projet : inviter l’auditeur dans l’intimité de l’artiste. En outre, grâce à cette méthode, Xavier s’est trouvé bien plus à l’aise pendant l’enregistrement et la qualité sonore s’en est ressentie : le podcast est très naturel, on y retrouve les origines “radios” de ce format.

Hanna et Xavier ont réalisé l’enregistrement sur place, directement dans les différentes pièces de la maison au fur et à mesure de la visite. Ils ont utilisé un matériel léger, fournit par Hanna. Après quelques retouches sur un logiciel spécialisé le podcast est prêt à être publié ! Il est composé de 10 segments courts qui permettent de guider les visiteurs dans toute la maison. 

Xavier a souscrit à un abonnement annuel qui lui permet de diffuser son podcast sur l’application Karacal. Ainsi les visiteurs pourront se connecter à l’application depuis leur smartphone, profiter confortablement du podcast même dans les salles où il y a peu de connexion internet et découvrir d’autres contenus publiés aux alentours.


Quelques idées à garder

Dans le cas des ateliers Boggio, l’accent a été mis sur l’incarnation du discours. Xavier est définitivement la meilleure personne avec qui faire cette visite, et le podcast sera valorisé par le public parce qu’il peut y retrouver Xavier. Cette idée de l’incarnation d’un sujet par une personne peut être appliquée dans bien d’autre contexte : avec un conservateur qui explique les choix fait dans la création d’une exposition, avec un chercheur, un scientifique, une célébrité native de la ville… Ces personnes, autrement peu ou pas accessible aux visiteurs peuvent permettre de créer une expérience de visite unique.

Xavier pratique toujours l’accompagnement des visiteurs lorsque l’envie l’en prend, mais son podcast lui permet aujourd’hui de déléguer sans culpabilité cette tâche. Les podcasts de visite ne font pas disparaître la médiation directe : ils permettent de proposer aux visiteurs une solution alternative, utile lorsque ils ne peuvent utiliser la médiation directe ou bien lorsqu’ils recherchent une expérience différente.

Partager l'article