HUMANS OF KARACAL

Quand la passion devient un métier

Interview avec Françoise, contributrice chez Karacal depuis nos débuts

22 avril, 2021

Nous avons retrouvé Françoise, l’une de nos contributrices les plus actives chez Karacal ! Podcasteuse pleine de curiosité, elle déborde d’envie de partager ses découvertes avec nous. Françoise fait partie de l’orchestre symphonique de Radio France et la musique, le son et l’audio font partie d’elle.

“Je suis violoniste. Le violon fait vraiment partie de ma vie depuis ma petite enfance. Avec lui, la musique et le son, évidemment. Je suis dans un orchestre symphonique, c’est mon métier et j’ai une chance inouïe de pouvoir vivre de ma passion. Je suis chanceuse car ma passion fait partie de mon quotidien, tout le temps ; dans ma pratique personnelle, à la maison et dans mon métier. Je sais que c’est une chance rare ! Le violon, c’est mon instrument. C’est celui avec lequel je vibre le plus et vers lequel j’allais quand j’étais ado et lorsque je n’allais pas très bien. C’est vraiment un élément de ma vie. C’est plus qu’un métier, c’est une partie de moi.”

Musicienne, le son est devenu une évidence et un ami. Fortement attachée à la radio, elle aime écouter des voix différentes et être captivée par l’histoire racontée.


“J’écoute beaucoup la radio, je suis beaucoup plus attentive. Je voyage beaucoup plus avec la radio. J’adore les voix des gens. Je n’aime pas les voir ! Dans cette société où on veut toujours tout montrer, je trouve ça dommage car je n’ai pas forcément envie de les voir, j’aime les entendre. On est envahi par le visuels, ça dévore notre attention et en plus ça va souvent très vite dans les vidéos et on n’écoute pas de la même façon.”

Avec Françoise nous avons aussi parlé des histoires qui ont le même pouvoir. À travers  ses podcasts, elle a eu envie d’encourager d’autres à s’enregistrer. Comme elle le dit, “si j’ose le faire, vous aussi vous le pouvez”! Pour notre contributrice, le podcast n’était pas évident mais l’envie de raconter et partager, elle, l’était.


“J’aime bien faire avec les autres ce que j’aime bien qu’ils fassent avec moi. J’adore quand on me raconte des histoires. J’aime lorsqu’on m’explique des choses. Par exemple, dans une ville, quand mon œil est arrêté par quelque chose, soit beau, soit moche, j’aimerais bien qu’on me dise ce que c’est. Pour moi, c’est génial Karacal et j’avais tellement envie de mettre ma pierre à l’édifice.
N’ayant eu aucune formation à ce sujet - je ne savais même pas ce qu’était le podcast il n’y a pas si longtemps que ça - j’ai commencé à lister des lieux que j’aimais bien, un peu au feeling, des sujets sur lesquels je connaissais pas mal de choses. Mais lorsqu’on veut raconter aux autres, il faut être plus sérieux que ça. J’ai adoré le fait d’aller vérifier si ce que je savais était vrai ou non, aller recouper les infos. Je me suis vraiment pris au jeu. J’adore ça !”

Son dernier podcast Karacal parle du jardin botanique de l’Aubrac, une histoire qu’elle a envie de partager depuis longtemps. Ici naît aussi un nouveau rôle chez elle, celui de reporter. Grâce au regard curieux de Françoise nous rencontrons le créateur de ce jardin,  Francis Nouyrigat.


“Ce n’est pas qu’un jardin, c’est toute une philosophie. Ça rejoint aussi une autre chose qui me fait vibrer ; je trouve que quand on se promène dans une ville ou dans un paysage, on est dans les pas des générations précédentes. J’adore ce lien qu’on a, consciemment ou non, avec les trois, quatre, cinq siècles qui nous ont précédés. Il y a une espèce de lien, un fil. Ce fil entre les gens est super important pour moi. Quand je rencontre quelqu’un comme Francis Nouyrigat, même si je n’ai pas l’expérience d’un journaliste, j’ose y aller. Il faut laisser une trace de ce qu’il va me raconter. Chaque fois, dans mes enregistrements, il y a l’idée de dire ; j’ose, j’y vais, je mets mon micro. Alors les autres, allez-y aussi !”

La passion pour la musique et les voix ont amené Françoise vers les bulles sonores et nous en sommes ravis ! Sur l’application  Karacal, vous trouverez ces nombreuses créations sur les statues, les arts et les histoires qui l'entourent à Paris et dans le Val d’Oise. Conteuse passionnante, ne manquez pas ses bulles audios !

Si vous lisez sur votre smartphone, vous pouvez accéder directement aux bulles sonores de Françoise dans l’application via ce lien :
karacalapp.page.link/guide/?id=6018a09b01ac6562ff317729

Partager l'article