HUMANS OF KARACAL

Immersion dans l’Aveyron

Une interview avec Sophie et Cécile des balades sonores Oreilles en balade

14 avril, 2021

Dans chaque ville et village résident des personnes qui cachent des histoires passionnantes.  À l’aide d’un micro et grâce à votre écoute, ces histoires sortent de l’ombre. Nous avons rencontré l’équipe derrière Oreilles en balade, une offre touristique qui transforme ces personnes en conteurs.
Grâce à son parcours chez Radio France, Sophie a toujours cru en la puissance de l’audio pour transmettre une histoire. Elle est aujourd’hui documentariste sonore dans l’association Partage de voix. Dans son interview dédiée à Karacal, elle nous raconte ses envies pour Oreilles en balade

Sophie : “Oreilles en balade est un parcours sonore avec plusieurs points. L’histoire a démarré lorsque je travaillais dans un centre culturel en milieu rural où l’on faisait de la radio régulièrement mais temporairement grâce au studio mobile des Francas du Tarn. On arrivait dans les villages, on se posait deux jours, puis la radio s’arrêtait. On a eu envie qu’elle  devienne pérenne.”

L’envie de Sophie était de faire des créations sonores mais, étant la directrice du centre culturel de la Communauté de Communes Aveyron Bas Ségala Viaur, son temps était limité. C’est à ce moment-là que Cécile est entrée en scène. 

Cécile : “J’étais dans l’école de documentariste “Créadoc” qui est la seule école de documentaire sonore en France. Je voulais vraiment un stage qui soit proche des gens et de la réalité. Je voulais aussi me créer une immersion documentaire là où on n’a pas forcément accès à tous les médias ou formations. Quand j’ai vu que Sophie cherchait un stagiaire, ça m’a tout de suite parlé. J’ai choisi d’aller dans les territoires pour créer quelque chose de nouveau, à la rencontre des gens. J’ai réalisé mon premier parcours en stage puis j’ai continué à être preneuse de sons sur les tournages jusqu’à ce que Sophie me rappelle plus tard pour développer davantage ce projet.”

Aujourd’hui, l’équipe d’Oreilles en balade a grandi et propose désormais près de 140 points dans les villages d’Aveyron. Chaque bulle est liée à un lieu précis et un ou plusieurs habitants y prennent la parole pour raconter l’histoire du lieu ou un savoir-faire lié. Pour chacun de ces points, il y a une bulle pour les adultes et une bulle racontée par les enfants des villages pour les enfants auditeurs. 

Cécile : “Il s’agit de deux approches complémentaires : aller dans les écoles autant que  parler avec les plus âgés. C’était important pour la bonne intégration du projet dans la vie quotidienne des aveyronnais. En alliant ces deux approches, le document sonore lie les scènes et les générations."

Sophie : “Nous avons travaillé avec l'Éducation nationale car je trouve que le son est un formidable outil pédagogique. C’était l’occasion de former des enseignants à cet outil. Ce qui a été très intéressant c’est qu’il y en a eu beaucoup qui se sont emparé de l’audio pour le travailler avec leurs élèves.”

Grâce à un travail méticuleux de montage et d’intégration d’ambiances sonores, les créations d’Oreilles en balades nous permettent une immersion totale dans les villages d’Aveyron. 

Sophie : “Ce qui est formidable c’est qu’on a la chance de travailler avec Michel et Agnès qui sont des professionnels du son, côté technique. Je suis assez fascinée par la manière dont ils vont savoir se faire le plus discret possible. On ne les voit pratiquement pas alors qu’ils tendent la perche du micro. Ils arrivent à faire accepter la technique sans qu’elle soit intrusive et nous permettent de nous concentrer sur les questions et le contenu. Dans les villages, ils disent souvent qu’ils ne sont pas légitimes à parler. Il s’agit donc d’un vrai travail de confiance. “

Avec l’équipe d’Oreilles en balade, les conteurs des villages ont trouvé une place pour transmettre leurs histoires et savoirs-faire. Aujourd’hui, l’audio est devenu l’outil optimal pour faire découvrir la beauté de l’Aveyron à tous. 

Sophie : “J’avais réalisé une carte postale sonore sur Paris en 1985 et les gens ne comprenaient pas pourquoi je n’avais pas mis d’image. Ce qui est génial aujourd’hui, c’est que les gens ont compris qu’ils ont aussi deux oreilles en plus de leurs yeux et que l’image n’est pas toujours nécessaire - la preuve avec l’application Karacal.” 

Baladez vos oreilles grâce à Karacal. Retrouvez les épisodes d’Oreilles en balade géolocalisés sur votre application !

Vous n'avez pas encore téléchargé l'application Karacal ? Vous la trouverez gratuitement ici : 
--> Iphone
--> Android


Le site d'Oreilles en balade, c'est par ici : https://oreillesenbalade.eu

Partager l'article